Jongleur !

Posted by admin in Roman feuilleton | Commentaires fermés sur Jongleur !

Lutin jongleur

 

Un soir, découragé mais aussi énervé, j’ai tapé n’importe quoi dans la case recherche du site de Pôle Emploi :

– JONGLEUR !

Eh bien… on m’a proposé deux annonces – bien que pas très orthodoxes dans le genre ! At­tention, l’énoncé de la première est plutôt court…

 

Jongleur / jongleuse
Arts du cirque et arts visuels

Vous exercez votre activité de lutin-jongleur le 15 dé­cembre et du 18 au 24 décembre.

Lieu de travail : 2B – Haute-Corse.
Type de contrat : contrat à durée déterminée de 8 jours.
Expérience souhaitée : 1 an.
Qualification : employé qualifié.
Salaire indicatif horaire : (SMIC) + un panier repas / jour (11 euros).
Durée hebdomadaire de travail : 35 heures hebdo.
Entreprise : non définie.
Secteur d’activité : arts du spectacle vivant.

 

 

Voilà…
Vous exercez votre activité… de lutin-jongleur !
Un lutin… jongleur… un lutin…
– Mon papa, il est tourneur-fraiseur !
– Moi, il est lutin-jongleur !
Mais pas dans un cirque. Enfin… allez savoir… Rien n’est défini. Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? La taille de l’entreprise… celle du lutin…
Et votre expérience souhaitée de 1 an… c’est en tant que jongleur ou lutin ?
Sans doute lutin : vous n’êtes pas bien grand, et vous ne vous mangez qu’une fois par jour… dans un panier repas qui ne dépasse pas 11 euros. Mais on vous jette peut-être des cacahuètes durant vos prestations.

C’est la dure loi de la jongle…

 

   

Arts du cirque et des arts culinaires réunis

 

Pour la seconde offre, ami(e)s artistes du cirque et des arts visuels… abandonnez carrément tout espoir !

 

Jongleur / jongleuse
Arts du cirque et arts visuels

Vous devrez assurer l’animation visuelle de la cuisine par la manipulation des ustensiles et travailler les aliments de­vant la clientèle du restaurant Gastro-Bio. Vous avez de bonnes compétences en cuisine. Spectacle au bar et en salle pour les groupes.

Lieu de travail : 65 – Hautes Pyrénées.
Type de contrat : CDD de 24 mois.
Nature de l’offre : contrat d’apprentissage.
Expérience : débutant accepté.
Qualification : employé non qualifié.
Salaire annuel indicatif : de 15 000 à 28 000 euros (98 393,55 à 183 667,96 F), hébergement, restauration.
Durée hebdomadaire de travail : 39 heures hebdo. Travail samedi et dimanche.
Entreprise de 3 à 5 salariés.
Secteur d’activité : hôtels / hébergement similaire.

 

 

Comment ce truc de pizzaiolo qui s’y croit a pu devenir un métier des arts du cirque et arts visuels du secteur d’acti­vité des hôtels et hébergements similaires de la restaura­tion ? Demain, on demandera aux femmes de ménage de danser avec leur aspirateur : spectacle dans les chambres et au salon pour les groupes !
Et il existe des écoles qui forment à ça : assurer l’anima­tion visuelle de la cuisine par la manipulation des usten­siles et travailler les aliments devant la clientèle ?
Animation visuelle… arts visuels… c’est peut-être le lien.
Donc, vous passez quinze jours à l’école, puis quinze autres chez le patron… puisque c’est un contrat d’appren­tissage. Mais ? Et ce débutant accepté avec de bonnes compétences en cuisine ?! Du coup, le chef cuistot vous apprend quoi ? A jongler ?! Quel cirque !
Votre rémunération annuelle d’apprenti me laisse elle aussi perplexe : de 15 000 à 28 000 euros ? Vous êtes plutôt bien payé dans la fourchette haute : pour un apprentissage où vous savez déjà tout, sans doute ! Mais dans la four­chette basse… ce n’est pas terrible, pour 39 heures de tra­vail en une semaine comprenant le samedi et le dimanche !
J’irais bien voir ça, mais le nom du restaurant, si joliment choisi, m’inquiète un peu : Gastro-Bio… C’est obligé ? Pour perdre du poids ? Mais c’est moins fulgurant qu’une gastro non bio ?